Entrer au Cambodge par la frontière de Ha Tien, au Vietnam

Chaque passage de frontière comporte son lot d’aventures et d’imprévus. Le but est d’arriver bien préparé. 

Cette fois-ci, on devait sortir du Vietnam pour entrer au Cambodge, par la frontière du Sud à Ha Tien. De cette façon on pourrait visiter le sud des Cambodge avant de poursuivre notre route vers le nord pour enter au Laos dans trois semaines.

Puisqu’on revenait de Con Dao, nous avions un dernier arrêt à faire afin de visiter le delta du Mékong, à Can Tho et ensuite on franchirait la frontière en partant de là.

Dernier arrêt au Vietnam: Can Tho

Après avoir visité le Vietnam du nord au sud, il nous restait un dernier arrêt à faire. Après les montagnes du Nord, les grottes et les plages du centre et Saigon au sud, il ne restait que le Mékong. On avait très hâte.

Pour ce faire, on a décidé de le visiter à partir de Can Tho, où ce tient un marché flottant chaque jour.

On avait aucune attente et on doit avouer voir été très surpris par l’activité présente dans cette ville. Aussi, le choix de bouffe nous a un peu réconcilié avec le côté culinaire du Vietnam.

On adore la street food !!!

Ce fût trois superbes journées passées à rencontrer des étudiants universitaires, manger dans la rue et à visiter ce superbe cours d’eau.

Madame Thuy

Afin de visiter le Mékong on a dû se réveiller vers 4h15 pour rencontrer notre chère Mme Thuy. Elle nous avait trouvé lors de notre arrivée sur la rue des kiosques de bouffe de rue. Clique ici si tu veux la contacter. Puisque c’est elle qui nous faisait le meilleur prix, elle a eu toute notre confiance. En sa compagnie, on a eu une superbe journée.

Assez inusité comme endroit pour déjeuner !

On a pu manger pour déjeuner sur son bateau une soupe, se trouver de l’ananas bien frais, visiter le marché flottant, visiter une fabrique de nouilles de riz et se promener dans les petits canaux autour du Mékong. Sept heures à naviguer avec Mme Thuy, tout ça pour 600 000 dôngs pour la famille: une aubaine !

Une image vaut 1000 mots !!!

Passer la frontière de Ha Tien vers le Cambodge

Demande ce bus pour rejoindre Ha Tien directement ! C’est marie-Rose qui me l’a recommandé

Après avoir fait nos aurevoirs, il était temps de travers la frontière à Ha Tien. Il a encore fallu se lever tôt, vers 5h30 afin de prendre le bus à 7h00. Nous avons pu trouver un bus direct, qui relie Can Tho à Ha Tien, sans devoir arrêter à Rach Gia. Une économie en argent, mais surtout en temps. On aura mis moins de 4h30 pour faire le trajet, pour 140 000 dôngs par personne.

Une fois arrivés à Ha Tien, Marie-Rose nous attendait. Une Saïgonnaise parlant un français impeccable était là pour nous aider à passer a frontière. Clique ici pour la rejoindre.

J’avais lu plein de truc sur ce passage frontalier et j’avais envie de me retrouver à Kampot, au Cambodge, le plus vite possible: une piscine nous y attendait !

Le poste frontalier était désert. Les douaniers super sympathiques. Le passage s’est effectué sans aucun problème. Notre visa avait été fait à Saigon (35$US chacun) cela semble avoir accéléré le tout. Petite visite médicale bidon, de deux minutes et hop, nous voici au Cambodge !

Une dernière heure de route pour arriver (11$US chacun) à notre guesthouse… nos premières impressions ne sont pas super chouettes… c’est sale, ça pue, les routes sont défoncées, il fait une chaleur de plomb et on est confrontés au tourisme sexuel… on s’ennuie déjà du Vietnam !

En espérant que nos prochaines destinations cambodgiennes sauront nous charmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *