Un dernier arrêt en Malaisie, avant de quitter pour Sulawesi

Après être sortis de la Thaïlande d’une manière inusitée,  jusqu’à maintenant nous en sommes rendus à visiter notre 8e pays: la Malaisie. 

Au menu, 26 jours à voyager sur la côte ouest de la Malaisie péninsulaire, car la cote est est fermée jusqu’en mars, à cause de la Mousson. 

Cela fait donc en sorte que nous avons passé un peu plus de temps à chaque endroit faisant en sorte de ralentir le rythme encore plus. Permettant ainsi d’avancer le cursus scolaire des enfants avant la visite de Sulawesi où il sera plus difficile de suivre le programme scolaire. 

Premier arrêt en Malaisie : Penang

Penang étant une île, on peut y accéder par voie terrestre ou par voie maritime. C’est donc en traversier, depuis Langkawi que nous sommes arrivés à bon port. 

Aussitôt nos sacs déposés dans notre super Airbnb, au 19e étage, nous avons rejoint Jun Kit, un malais d’origine chinoise, vivant à Penang. Nous l’avons rejoint sur le coin d’une rue, afin d’aller manger au marché de bouffe de rue. Le paradis des amateurs de bouffe. 

malaisie
Bien heureux d’avoir passé 4 jours en ta compagnie Jun Kit !

En effet, on y retrouve plus d’une dizaine de kiosques offrant des plats les plus  différents les uns des autres. Le fonctionnement est simple: tu commandes ta bouffe où tu veux, tu vas t’asseoir et ils te l’apportent. N’oublie pas de te prendre un breuvage, je te recommande un jus de Ambra avec une prune sûre/sucrée au fond: c’est simplement délicieux !

Le garçon est une peinture 😉

Nous avons aussi adoré marcher au cœur de Georgetown afin de découvrir les fresques d’art de rue un peu partout. Cela met de la vie dans la ville et te fait marcher afin de découvrir des coins de la ville que tu n’aurais pas pensé visiter. Toute une entrée en a la matière !

Deuxième arrêt: Ipoh

À environ deux heures de route de Penang, nous nous sommes arrêtés à Ipoh. Petite ville de Malaisie reconnue pour son art de rue (encore), ses pomelos et sa communauté hindoue impressionnante. 

Quelle fut notre découverte une fois arrivés sur place: la fête de la Thaipusam se déroulera dans 4 jours. On en profitera pour allonger notre séjour d’une journée afin de ne pas manquer cette célébration haute en couleur et riche en émotions. 

Pour vivre pleinement ce festival, comme il se doit, j’ai rencontré Maha sur un groupe Facebook et elle est venue nous chercher avec son mari afin de vivre ce festival avec eux. 

On a donc eu droit à à une soirée VIP en leurs compagnie. Vraiment unique comme célébration. 

malaisie
Tout cet atiraille sert à porter un Kavadi, de plus de 60kg sur leur tête !!!

Les hommes doivent faire une offrande aux dieux en marchant tout en portant une structure pouvant peser 60kg, sur leur tête. Ces offrandes peuvent être faites pour souhaiter quoi que ce soit: santé, prospérité, fertilité, etc.  La préparation avant la marche pour aller remettre les offrandes est assez unique, très bruyante et probablement un peu douloureuse ! Edouard et Jules se posaient pas mal de questions !  Les hommes se font préparer pr toute une équipe, habituellement composée de membres de leur famille.  Ils se font enrouler de tissu, serrer leur matériel sur leurs épaules et même se font transpercer la peau par diffeeents crochets selon leur souhait de donation.

On a aussi profité de ce passage à Ipoh afin de confirmer notre amour pour la nourriture indienne et ses fabriquants de pains naans et rôtis canai! 

Un peu de fraîcheur svp

Après avoir vécu nos journées les plus chaudes depuis 6 mois à Ipoh, on a pris le bus pour quelques heures afin de se rendre à Tanah Rata, dans les Cameron Highlands. 

Puisque le village est situé en altitude, le temps y est plus frais. Cela facilite la culture de pleins de fruits et de légumes. Il y a des serres à perte de vue sur les flancs de toutes les montagnes. 

malaisie
6000 hectares de plants de thé !

Nous nous sommes rendus à Tanah Rata pour y visiter les plantations de thé de la compagnie BOH, la mossy forest (vieille de 150 millions d’années) ainsi que pour espérer voir une rafflesia: la plus grosse fleur simple au monde. Mais rien de garanti à ce stade, car elle ne fleurit que pendant cinq à sept jours et elle prend 10 à 12 mois avant de fleurir !

Après avoir réservé notre excursion pour visiter la plantation de thé et la mossy forest, on avait perdu espoir de voir une rafflesia jusqu’à temps qu’on rencontre l’agent de la compagnie Hill Top Tours and Travels sur la rue principale. Il nous annonce qu’une nouvelle rafflesia à été aperçue la veille et que nous pourrons aller la voir !!! Quelle chance !

malaisie
Une rafflésia !

On doit avouer avoir été très surpris par la grosseur de cette plante. Mais on aurait pensé qu’elle avait une odeur plus nauséabonde que cela ! Bref, si vous voulez la voir, c’est avec Hill Top que ça se passe !

Au milieu des palmeraies 

Après un séjour au frais, il était temps de quitter afin de visiter une de plus vieille jungle de Malaisie: Taman Negara. Pour ce faire, on devait rejoindre Kuala Tahan. 

Afin d’économiser tu temps et aussi de l’argent, nous avons décidé de voyager en bus depuis Tanah Rata jusqu’à Jerantut. Nous avons payé 40 MYR par personne. 

Une fois à Jerantut, on devait attendre le bus local pour Kuala Tahan. Celui-ci coûtait 7 MYR par personne. Mais il partait seulement à 15h. Un chauffeur de taxi nous a proposé de nous y emporter pour 50 MYR et sur le champ. On a donc accepté de le suivre afin d’arriver à bon port bien avant le bus et bien avant le bateau, si nous avions choisis cette option. 

Tous les tours sont vendus avec l’option bus/bateau et coûte entre 65MYR et 90MYR. Mais la croisière dure près de 3h et tu seras assis au fond d’une petite pyrogue. On a donc été bien content de notre option bus car en plus de sauver du temps et de l’argent, on a pu être témoin de l’ampleur de l’étendue de l’industrie de l’huile de palme ! Vraiment impressionnant !  Ça met les choses en perspective et disons que cela nous a amenés à se questionner sur nos habitudes de consommation.

malaisie
Des restos flottants sur le bord de la rivière Tahan !

Arrivés à Kuala Tahan, on se croyait dans un autre monde. Petit village reculé, en bordure de rivière. Beaucoup de minorités ethniques s’y sont installées, forcées de cesser leur mode de vie de chasseurs/cueilleurs par le gouvernement. On se croirait presque à une autre époque. 

malaisie

Beaucoup de sentiers de randonnées sont facilement accessibles dans le parc. Pas besoin de guide, les indications sont nombreuses et précises. Emporte de l’eau et ton maillot, car une belle plage (Lubuk Simpon) te permettra de te baigner dans la rivière Tahan après avoir sué ta vie en marchant dans la jungle. Si tu as des jumelles, emporte les, tu pourras mieux y voir les sangliers sauvages et les différents oiseaux du parc. 

Direction Melaka 

La majorité des voyageurs se dirigent directement vers Kuala Lumpur, depuis Kuala Tahan. Les agences te vendront une option à 75-90 MYR mais sache que tu pourras t’y rendre par tes propres moyens pour 25 MYR ! Tu n’aurais qu’à prendre le bus local qui quitte le village à 10h. Tu arriveras à la gare de Jerntut à temps pour le bus de Kuala Lumpur de 11:45. Si tout va bien, tu arriveras à KL pour 14h. 

De notre côté, on gardait KL pour la fin de notre séjour en Malaisie. Après Taman Negara, on voulait rejoindre Melaka. Pas facile depuis Kuala Tahan, mais rien n’est à l’épreuve des Lesperuiz. Si tu veux rejoindre Melaka, sans passer par KUala Lumpur, voici comment faire !

Puisque le bus local quitte Kuala Thahan trop tard, nous avons dû prendre un taxi (80MRY)

Notre chauffeur nous a récupéré à 7h00 am et sommes arrivés à Jerantut vers 8ham. On a donc eu le temps de manger avant de prendre le bus de 8h30 pour Temerloh. De là, le seul bus quittait pour Melaka à 10:30. Nous sommes donc arrivés à destination 3 à 4h plus tôt que si nous étions passés par la capitale. Et le tout, pour le même prix !

Melaka est une belle ville qui a été conquise par les hollandais. L’influence architecturale est donc assez différente des autres villes visitées en Malaisie. Le Dutch Square est bien animé, sur le bord du canal. 

malaisie
tout un swag ce chauffeur !

Tu y retrouveras un peu d’art de rue, mais pas aussi beau que ceux de Penang et Ipoh. Tu y trouveras une superbe mosquée bâtie au dessus de l’eau, je te recommande de la visiter en fin de journée, au coucher de soleil, c’est magnifique. 

malaisie
superbe mosquée, à ne pas manquer si tu visites Melaka

Enfin, tu pourras marcher sur la fameuse Jonker Street qui s’anime (le mot est faible) les vendredi, samedi et dimanche.

Notre coup de cœur à Melaka va plutôt du côté d’un resto: le Pak Putra. Super restaurant indien/pakistanais, extrêmement populaire auprès de tous les gens, locaux et voyageurs. 

Ne manque pas d’y manger !

Un 9e pays sur notre liste

Avant de visiter la capitale de la Malaisie, nous avons fait le choix de nous rendre à Singapour. Nous nous sommes dit qu’on retournerait probablement pas souvent dans ce coin du monde et un ami d’enfance y vit avec sa femme depuis près de 8 ans. On a donc pris un bus en fin de matinée à Melaka pour visiter notre 9e pays. 

Le passage douanier s’est déroulé comme une lettre à la poste. Très simple et assez rapide. 

Une fois arrivés en ville, on remarque que tout est très calme. Normal, nous sommes la veille du congé du nouvel an chinois. On aura donc la ville à nous seuls ( ou presque;) . Mais ce sera un peu plus difficile de trouver de la bouffe de rue: tout le monde est en vacances !

On savait que ce court séjour de quatre jours serait assez coûteux, mais mon ami étant aussi en vacances, il quittait pour l’Australie avec sa famille. Nous avons donc pu séjourner deux jours chez lui (un ÉNORME merci) et cela nous a permis d’y rester sans nous vider les poches. Nos deux premières nuits nous ont couté 92$ la nuit (notre nuit la plus chère en sept mois était de 50$). 

Si tu veux trouver des solutions économiques lors de ton séjour à Singapour, voici quelques solutions. Tu peux louer un Airbnb (même si c’est illégal là-bas). On en a trouvé à 55$ et 80$ la nuit. Mais pas disponible pour nos dates. Tu peux aussi séjourner à Johor Bahru, en Malaisie, de l’autre côté de la frontière. Mais tu devras passer le contrôle douanier et payer le transport pour te rendre en ville. Enfin, tu peux aussi faire un échange de maison avec Home Exchange. Celles disponibles semblaient être magnifiques, mais pas disponibles lors de notre passage. On aurait pu y rester pour 15$ la nuit !

On a adoré le quartier Little India. Très coloré. Très animé et surtout, peu cher. Ne manque pas de visiter tous les étages du Marché Mustafa, unique comme expérience. C’est l’endroit pour trouver ce que tu cherches. Il y a de tout !!!  Si Moustafa l’a pas, personne ne l’a.  

malaisie
Super trees

Une mention assez spéciale au Super Trees dans le Garden by the Bay, au pied du somptueux Marina Bay Sands. Un investissement de plusieurs milliards de dollars qui a revigoré un quartier désert de la ville. Avec la vue sur les grattes-ciel du centre-ville, on se sentait dans une vie de millionnaire. C’est assez impressionnant de voir ces somptueux arbres changer de couleur au rythme de la musique au soir venu.  Deux spectacles gratuits différents à toi : 19:45 et 20:45 et tu peux regarder le tout bien installé sous les arbres ou encore sur le pont suspendu moyennant quelques dollars.

Au final, ce fut 4 jours assez tranquilles à marcher dans la ville. On n’a pas trouvé qu’elle était plus ou moins propres que d’autres grandes villes visitées. Le réseau de transport est bien, mais ressemble énormément à ceux d’autres grandes villes. Pour manger, compter 5$ par repas par personne, sur la rue. C’est pas facile de trouver moins cher que cela!

Intéressant séjour, mais un peu cher pour pas grand chose de plus, selon nous !

Dernier arrêt en Malaisie: Kuala Lumpur !

On gardait la capitale pour la fin car on doit y prendre l’avion pour se rendre à Sulawesi. 

malaisie
Les Tours Petronas

Afin de bien recharger nos batteries et de se préparer aux septs prochaines semaines, on s’est gâté avec un super Airbnb au 27e étage d’un immeuble, à 5 minutes à pieds des tours Petronas qui sont assez imposantes comme structures. Je ne savais pas qu’elles habritaient un énorme centre d’achat à la base. Tu y trouveras tout, mais un peu plus cher qu’ailleurs. 

On avait quelques trucs sur notre liste de choses à faire, mais on a préféré prendre ça plus relax. 

On a donc marché sur Jalan Alor pour aller souper et trouver du durian ! On a visité le parc KLCC et y avons fait de la trottinette électrique au grand plaisir des enfants. J’en ai profité pour me faire traiter en ostéopathie et nous avons profité de la facilité d’accès des différents commerces afin de se s’acheter des nouvelles sandales et des vêtements pour les enfants qui grandissent pas mal vite !

On a adoré mangé au Pelita, pas cher et excellents rotis canai à toutes les saveurs !

Nous sommes prêts pour les cinquante dernières journées a passer en Asie, car nous rentrons en Amérique centrale le 3 avril prochain. Notre date de retour finale se précise aussi… on devrait pouvoir se voir avant la rentrée des classes, sans problème !

À bientôt !

2 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *