Comment prendre le métro comme les russes !

Nos deux premiers arrêts furent Saint-Pétersbourg et Moscou. Les deux plus grandes villes du plus grand pays du monde. Comme toute bonne métropole qui se respecte, le transport en commun est un must. C’est pourquoi, dès notre première journée nous avons décidé d’embarquer dans le métro de Saint-Pétersbourg. Même chose lors de notre arrivée à Moscou. Rien de trop compliqué, mais voici quelques trucs à savoir avant d’embarquer des ces réseaux sous-terrains.

Le métro de Saint-Pétersbourg

Rien de moins que le plus profond réseau de métro nous attendait lors de notre réveil à St-Pétersbourg. Mais comment faire pour se retrouver et l’utiliser de la bonne façon. Nous nous sommes portés volontaires pour toi! Tu verras, c’est pas mal simple !

Profond de plus de 250′, tu remarqueras que cela prend un certain temps pour ce rendre sur les quais. Mais avant, tu devras être en mesure de passer le tourniquet.

Tu devras donc te rendre au comptoir et demander (en mimant ou avec google translate) le nombre de passage que tu auras besoin. Un passage simple te coutera 45 roubles (un peu plus d’un dollar canadien).

Une fois ton paiement effectué, la caissière te remettra un jeton que tu devras insérer dans le tourniquet, comme aux arcades. Et là, l’aventure commence !

Cinq lignes de métro te permettront de te rendre partout où tu auras des choses à voir. Mais avant de te rendre à destination, chaque station de métro est une œuvre d’art, ou presque. C’est donc dire que visiter les stations de métro peut facilement devenir une activité en soi ! Surtout lors dune journée de pluie. Une fois les passagers débarqués, tout le monde se dirige vers la sortie. Cela te laisse donc le temps de profiter de chaque station, pour toi seul !

Nous avons particulièrement apprécié les stations Avtovo, Kirovsky Zavod, Narvskaya (situées sur la ligne rouge (M1)) et Gostiny Dvor (sur la ligne verte (M3)).

Il est important de considérer le fait qu’une même station (pour changer de ligne) peut avoir deux noms différents, dépendamment du fait qu’elle se situe sur une ligne ou une autre. C’est le cas de la station Gostiny Dvor par exemple. Elle porte ce nom sur la ligne verte, tandis que sur la ligne bleue, elle se nomme Nevsky Prospekt.

Si tu prévois passer plusieurs journées à Saint-Pétersboug, il peut être intéressant de te procurer une carte valide pour un nombre illimité de passage pour 1,2, 3 5 ou 7 jours. Tu peux aussi te procurer une carte Podorozhnik (60 roubles) qui te permettra de mettre un montant d’argent X sur cette dernière. De cette façon, au lieu de payer 45 roubles du passage, tu paieras 36 roubles du passage. Ces passages peuvent être utilisés autant dans le réseau sous-terrain que sur terre (tramway/bus).

 

Mais attention, tu dois savoir que tu devras payer un dépôt pour cette carte (il te sera rendu lors de ton départ) mais que si tu y laisses un solde, tu ne pourras pas le récupérer.

Donc calcule bien tes affaires !

Métro de Moscou

Habitués au métro de Saint-Pétersbourg, nous sommes arrivés dans celui de Moscou après un trajet de 4 heures en Sapsan (TGV russe). Confiants, nous n’avions pas idée dans quoi nous nous embarquions !

Le réseau de métro moscovite comprend une quinzaine de lignes avec plusieurs stations où il est possible de changer de ligne, cela veut donc dire que plusieurs stations ont plusieurs noms (même concept qu’à SPG). Assure-toi de bien regarder les couleurs et numéros des lignes, cela te permettra de t’orienter plus facilement.

À Moscou, pas besoin de jetons. Tu auras plutôt à te procurer une carte avec la technologie NFC (sans contact). À la pièce, chaque passage te coûtera 55 roubles. Mais je te suggère plutôt de te procurer une carte Troïka.

Elle te coûtera 50 roubles de dépôt et tu pourras y mettre le montant d’argent que tu désires sur cette dernière. L’avantage d’utiliser cette carte provient du fait que tes passages te coûteront 36 roubles chacun. À 4, cela représentait 80 roubles d’économie chaque fois que nous passions notre carte Troïka ! donc 160 roubles par jour (plus de 3$CAD), nous y sommes restés 5 jours. C’est donc plus de 15$ d’économies pour cette courte période.

La carte Troïka peut être utilisée dans tous les moyens de transport de la ville. Assure-toi de ne pas y laisser trop de roubles sur ta carte, car si tu veux les récupérer, tu devras te rendre au bureau chef… pas facile comme tâche.

Je voulais aussi te partager un dernier conseil. Lorsque tu utilises 2 moyens de transport sur une période moins longue que 90 minutes, ton 2epassage te coutera 16 roubles et tous les passages suivants seront gratuits. Cela nous a été particulièrement utile car nous dormions à 45 minutes du centre-ville. Nous avons dû prendre le bus et le métro chaque fois que nous voulions nous rendre en ville !

Les russes sont des amours

Tu peux être tenté d’opter pour la facilité et de prendre des taxis. Mais sache que toutes les fois où nous avons eu besoin d’aide pour nous retrouver, des russes sont venus nous donner un coup de main sans hésiter.

Par exemple, un soir, nous retournions à notre appartement, comme les autres soirs et une jeune femme est venue près de nous pour nous demander où nous débarquions. Si elle ne nous avait pas interpellé, nous aurions dû faire un grand détour, car ce métro, à cette heure du soir passait par une autre ligne et nous n’avions pas entendu l’annonce sur les haut-parleurs.

Les enfants ont adoré se promener dans les métros des deux plus grandes villes de Russie. Je crois que c’est un must si tu passes quelques jours  !

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *