Saint-Pétersbourg: notre tour du monde débute en force !

Après une journée à remplir nos sac à dos et mettre en ordre notre demeure pour nos locataires, c’est avec le coeur lourd que nous nous sommes rendus à l’aéroport, direction Saint-Pétersbourg.

Non seulement nous mettions à exécution notre rêve sur lequel nous travaillions depuis plusieurs années, mais nous mettions en pause notre vie occidentale et nous disions au revoir à tout nos amis et notre famille. Que d’émotions !

Qui plus est, Édouard et Jules faisaient leur baptême de l’air. Au menu, trois vols, dont deux escales et pas mal d’heures dans les airs. Une autre bonne raison d’être fébriles. Ils ont fait ça comme des pros !

Enfin arrivés

Après avoir récupéré nos sac à dos et acheté notre carte SIM russe (google translate est votre meilleur ami en territoire soviétique), nous avons fait signe à un chauffeur de taxi afin qu’il nous dépose à notre hostel. Alix préférait prendre le taxi, mais la route en transport en commun semblait pas mal simple… on remettra ça pour une autre fois, on commence avec la méthode simple.

Une fois arrivés, le chauffeur nous laisse sur le coin d’une rue, sans trop savoir où nous devons aller. L’adresse est pas facile à déchiffrer et les enseignes n’utilisent pas les mêmes signes que ceux auxquels nous sommes habitués. Tiens tiens, un premier défi, directement sorti du taxi, sans trop avoir dormi.

L’application Maps.me (une autre incontournable) nous disait bien que nous y étions, mais on ne trouvait pas. On se ramasse donc dans une cours intérieure, car l’application nous indiquait de nous y rendre… mais toujours pas de Port Hostel. Le coin est glauque, des effluves bizarres nous titillaient les narines. Certains passants se sont fait contrôler autour de nous. Disons que comme baptême de voyage, Edouard et Jules y ont goutés.

Après avoir interpellé un passant qui se débrouillait en anglais, il parvient à téléphoner à notre hostel. Il nous confirmera quelques instants plus tard que nous sommes bel et bien au bon endroit. Il ne suffit que d’entrer par la porte brune (elles sont toutes brunes !) et de monter quatre étages !

On ouvre la porte et la cage d’escalier n’est pas trop invitante… je commence à avoir des doutes, mais je monte et encourage la troupe de faire de même. Puis nous arrivons au 4e étage et nous apercevons, enfin, une enseigne qui nous confirme bel et bien que nous sommes au bon endroit !

On ne pouvait pas demander mieux

La jolie Lisa nous accueille avec un grand sourire. Il est environ 21h, heure locale. Pour nous, il est 14h, mais avec 15 heures de transport dans le corps ! Elle nous fait faire le tour du proprio. Nous assigne notre chambre et on peut enfin déposer nos sac à dos et respirer librement.

On apprend ensuite que l’hostel est situé en face d’une épicerie, à côté d’une des stations de métro névralgique de Saint-Pétersbourg et à moins de 20 minutes de marche de tous les principaux monuments de la ville.

Saint-Pétersbourg d’amour !

Nous avions prévu cinq jours dans cette magnifique ville et nous en avons profité au maximum. Tout un baptême pour les enfants !

On a débuté le tout par une visite des plus belles stations de métro. On a marché, marché et encore marché, chaque jour afin de visiter et de ne rien manquer. On a visité des cathédrales, une mosquée, des places publiques et des musées. Chaque journée fût bien remplie.

Malgré notre fatigue, le sommeil fût un peu difficile, car les white nights (nuits blanches)  étaient encore pas mal présentes. Cela faisait donc en sorte que le soleil disparaissait environ 4 heures pas jour. Sans te parler du décalage, je ne te raconte pas comment nous avons dormi ces premières journées.

Les enfants dormaient 12-13 heures, mais on se couchait vers 22-23 heures. On commençait donc nos journées sur l’heure du dîner … mais bon, tout est rentré dans l’ordre maintenant.

On en aurait pris encore plus longtemps !

La suite

Je t’écris de notre super appartement soviétique de Moscou. Nous quittons demain soir pour la banlieue de la capitale afin de voir le vrai visage de ce fabuleux pays. Nous avons déjà quelques articles à te faire lire (comment prendre le métro en Russie, quoi faire à Moscou, la nourriture russe etc.). Donc n’hésite pas à t’abonner à notre info-lettre si ce n’est pas encore fait. De cette façon, tu ne manqueras  rien.

Tu peux aussi nous suivre sur Instagram, sur Polarsteps et sur Facebook. On y publie des trucs assez variés. Tu ne devrais pas trop t’ennuyer !

On pense à toi souvent, j’espère que ton été se déroule à ton goût !

À bientôt

5 commentaires Ajoutez le votre

  1. Michelle dit :

    Wow! Super Marc Olivier !
    Nous sommes suspendus a tes écrits
    Merci pour ton partage

    1. Marc-Olivier dit :

      Content de lire ça !

  2. karine lajeunesse dit :

    Allo
    Vous êtes beaux à voir, on pense à vous!
    Simon aimerait savoir comment se sent Jules dans son voyage.
    Il aimerait savoir quand il sera possible de faire un FaceTime….

    1. Marc-Olivier dit :

      Jules va très bien ! Nous arrivons à notre hôtel dans quelques minutes. On devrait avoir du wifi pour les 3 prochains jours. Nous avons maintenant 7 heures de décalage avec vous !

    2. Marc-Olivier dit :

      Salut à vous ! Jules va très bien. On devrait avoir du wifi pour les 3 prochains jours. Nous avons maintenant 7h de décalage avec vous. On peut se faire un FaceTime en début de journée pour vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *